ACCUEIL

samedi 15 avril 2017

#Hakima Lebbar :Les hommes défendent l’égalité en héritage


Phot@Hakima Lebbar

 Les hommes qui participent à cet ouvrage sont près d’une centaine. Ils appartiennent à différentes générations d’âge et sont de plusieurs régions du Maroc. Ils viennent de divers domaines de compétence. Ce livre collectif regroupe les visuels des travaux plastiques et les textes académiques d’universitaires et chercheurs, les textes d’essayistes, journalistes et autres auteurs et des textes créatifs sous forme de poèmes, nouvelles, témoignages. Et parce qu’ils et elles ne veulent pas que le garçon hérite plus que la fille. Et puisqu’Ils et elles ne veulent pas que l’homme hérite plus que la femme ,Hakima Lebbar, psychanalyste et galériste nous donne les réponses solides et argumentées sur cette longue histoire qu’est l’inégalité hommes/femmes,. 
Phot@HakimaLebbar
 Pourquoi l’égalité en héritage ? Le fait d’aborder directement l’égalité en héritage permet de bousculer les mentalités et de faire avancer le projet d’égalité entre les hommes et femmes. L’égalité en héritage permet de s’orienter vers le renforcement des capacités financières des femmes et de penser plus concrètement à une réelle égalité. 
Ajouter une légende
 Pourquoi uniquement des hommes ?  C’est parce ce livre s’inscrit à la suite de l’ouvrage : « Femmes et religions, points de vue de femmes du Maroc » qui a réuni uniquement des travaux de femmes. Parce que souvent on peut avoir l’impression que l’égalité de genre est un combat de femmes alors qu’il s’agit d’un projet de société qui implique hommes et femmes. Parce que les hommes sont directement concernés car ils devront renoncer à une part d’héritage qui leur revient de « fait » actuellement. Et enfin, pour donner une identité singulière et créative à ce projet dans notre société qui reste bien enracinée dans le patriarcat. 
 Pourquoi la culture et l’art ? Convaincue que l'art et la créativité font appel à l'intelligence sensible de tous et toutes et permettent de s’adresser à un très large public, j'ai réalisé plusieurs projets similaires sur des sujets de société comme la lutte contre la corruption, la cohabitation des religions dans la cité et la discrimination de la femme dans les religions. Ces derniers ont contribué aux débats sur les questions abordées et ont également permis de soutenir les actions d'associations et autres institutions. La culture est porteuse de valeurs et participe pour une grande part à l’épanouissement des personnes et à la construction de leur identité. La culture est un lieu qui suscite l’échange, le dialogue et l’implication des jeunes et des moins jeunes dans la vie de la cité sans oublier que l’accès et la participation au fait culturel contribue à la construction du bien-être social. Les textes de ce livre collectif sont écrits en arabe et en français. 
Enregistrer un commentaire