ACCUEIL

dimanche 9 avril 2017

#Colloque International,Driss Chraïbi

Phot@Colloque
Driss Chraïbi, lectures et relectures 
Voici dix ans que Driss Chraïbi nous a quittés, 1926-2007.Pour marquer cette commemoration, un colloque international lui ait consacré sous le thème  « Driss chraibi, lectures et relectures ». Selon les organisateurs,cette rencontre culturelle, justifie pleinement de prendre le temps, ensemble, d’un regard rétrospectif sur l’œuvre et l’homme. www.actuelles.ma

 Organisé par la Présidence de l’Université Hassan II de Casablanca, la Faculté des Lettres Ben M’sik, la Faculté des Lettres  Aïn Chock, l’Ecole Normale Supérieure et la Médiathèque de la Fondation de la Mosquée Hassan II de Casablanca ce colloque se tiendra du 11 au 14 avril 2017. « Ayant porté le particulier marocain à l’horizon universel, Driss Chraïbi est un écrivain à part dans les littératures du Maghreb. Caractéristique des plus grands écrivains, il a été un devancier et un précurseur sans complexe qui n’a cessé d’innover en matière de thèmes et de genres. Il est de ceux dont la durée, loin d’éroder son impact, fait apprécier à sa juste valeur leur œuvre. Ce colloque sera l’occasion de revisiter les textes de l’auteur, et même ceux qui semblent les plus connus : de rappeler les lectures/interprétations qui en ont été faites, et de les mettre en perspective en les contextualisant, mais aussi de les discuter et de les enrichir par des relectures d’aujourd’hui » lit-on sur la note des organisateurs.
Le Passé simple, pas si simple !
A partir du Passé simple (1954), l’auteur a fait bouger les lignes et ouvert les intellectuels maghrébins à une nouvelle vision de leur monde, d’eux-mêmes et du monde. Chraïbi a inauguré avec ce chef-d’œuvre la littérature maghrébine moderne. Il y défie la pression sociale des traditions, des autoritarismes établis, des conformismes et autres hypocrisies qui étouffent l’expression des individus et la met sous le joug de la respectabilité et du consensus de vitrine. Il y a ébranlé bien des certitudes et les a passées au bistouri de l’analyse clinique. “Etre libre et irrémédiablement rebelle à toute inféodation, sa créativité thématique et formelle a toujours eu une longueur d’avance ». Le travail de la postérité est déjà à l’œuvre : la réédition ces dernières années de la plupart de ses romans en collection de poche compose la seconde vie de sa production littéraire auprès d’un large public et continue de susciter, à la fois, la découverte de facettes méconnues de son œuvre romanesque (ceux qui n’ont eu que peu d’échos au Maghreb lors de leur parution, du fait du sujet traité : ainsi de L’Âne, La Foule, De tous les horizons, etc.) et le retour et la redécouverte de textes devenus des usuels scolaires ou universitaires (notamment : La Civilisation, ma Mère !.., Les Boucs, La Mère du printemps, Le Passé simple, etc.). Soulevant des questionnements en des termes inédits au moment de leur publication, ces textes n’ont rien perdu de leur actualité ni de l’acuité et de l’intérêt du rapport au monde qu’ils présentent.
Une Association Internationale des Lecteurs et Critiques de Driss Chraïbi
Ce colloque sera structuré autour des quatre axes suivants : AXE 1 Lectures de Driss Chraïbi: Etat des lieux de la recherche. Les travaux de recherche sur l’œuvre ne se comptent plus (articles, mémoires, thèses), il est temps de faire un état des lieux de la réception critique et des principaux acquis de la recherche chraïbienne, mais aussi de les analyser, les croiser et mettre en relief leur apport et leur contextualisation. La pluridisciplinarité de ces travaux et des méthodologies utilisées (approche idéologique, thématique, sociocritique, psychanalyse, linguistique, analyse du discours, dépouillement informatique, etc.) ne peut qu’enrichir les propositions attendues sous cet axe.  
AXE 2 Relectures de Driss Chraïbi : Actualité de l’œuvre. Nouvelles pistes de recherche et nouvelles approches méthodologiques des textes seront les bien- venues. Un questionnement en rapport avec l’actualité (rapport à l’islam, vision du monde et vision de la modernité, tensions et dynamiques de la structure sociale et des rapports sociaux, analyse des choix et des approches scolaires et universitaires des textes programmés aujourd’hui par les lycées et les universités de par le monde, etc.) mais aussi avec l’écriture chraïbienne et les problématiques littéraires qui la travaillent et qu’elle travaille (fiction, et expression de soi : autobiographie/autofiction ; interculturel, imaginaire et interférences des langues dans l’écriture ; place de la musique et de la mystique dans les thématiques et l’écriture chraïbiennes, etc.).
AXE 3 Traduire /interpréter les textes chraibiens : Quels défis ? Autour de leur expérience de la traduction de textes chraïbiens, il est demandé à quelques traducteurs de l’écrivain (arabe, espagnol, allemand, italien) de communiquer sur les problématiques de la traduction et sur les caractéristiques de l’écriture des romans de Driss Chraïbi.
AXE 4 Driss Chraïbi lu, vu et entendu par les créateurs. Pour clore le colloque, une table ronde est prévue où plusieurs acteurs de premier plan de la culture au Maroc (écrivains, cinéastes, comédiens, metteurs en scène de théâtre, journalistes, etc.), et qui ont approché l’œuvre ou l’homme, sont invités à enrichir cette manifestation scienti- fique par leur témoignage (expériences de lecture, apport à ou accompagnement de leur travail, problématiques posées par les travaux consacrés à l’homme ou à l’œuvre, etc.).
Parallèlement au colloque, sont projetés la mise en place avec les participants d’une association internationale des Lecteurs et Critiques de Driss Chraïbi (LCDC) et d’une revue académique: Etudes chraïbiennes, ainsi que plusieurs événements culturels consacrés à Driss Chraïbi, projection de film, représentations théâtrales, exposition, impulsés par le colloque et organisés par des institutions culturelles de la ville et du Maroc à l’occasion de sa tenue.


Enregistrer un commentaire