ACCUEIL

jeudi 9 février 2017

Institut Royal de la Culture Amazighe, IRCAM

Photo@IRCAM


L'IRCAM fête le Tifinaghe

La langue Amazighe et la graphie Tifinare est un peu partout dans notre quotidien et celui de nos grandes et petites villes.En circulant sur les artères de la capitale du Royaume,Rabat ,surtout dans les quartiers admnistratifs, sur les façades des ministères,des administrations, ou encore sur des panneaux publicitaires, on peut lire l'arabe , le français ,mais aussi l'amazighe où la graphie Tifinaghe  vient embellir ces murs. Ce qui était un rêve hier est devenu une réalité,le 
Tifinaghe est aujourd'hui,lu, écrit, enseigné au niveau des écoles primaires.On peut naviguer sur le web,écrire le Tifinaghe,polices et claviers existent. Le Tifinaghe est aussi présent sur sur tous les réseaux sociaux,Facebook en premier lieu.
http://actuelles.ma/?p=3054
www.actuelles.ma

"Tifinaghe entre authenticité et innovation" est le thème de la conférence organisée par l'Institut Royal de la Culture Amazighe  pour commémorer la 14eme année de la reconnaissance officielle de la graphie Tifinaghe. Une autre occasion pour rendre hommage à cette graphie millénaire en célébrant une étape historique dans la consécration de la langue Amazighe. Aussi la présence du Tifinaghe s’est renforcée au Maroc, depuis le 10 février 2003, date de l’approbation Royale d’une recommandation du Conseil d’Administration de l’IRCAM portant sur la consécration de la graphie Tifinaghe comme caractère pour écrire la langue amazighe, étant donnée qu’elle représente une illustration des composantes authentiques de la civilisation marocaine et des différentes étapes historiques qu’elle a traversées depuis les anciens temps jusqu’à aujourd’hui.
Ce tournant décisif pour l’avenir de l’amazighe a incité l’IRCAM à accroître les efforts pour paver le chemin à la graphie Tifinaghe dans le paysage institutionnel et public marocains. Ainsi, l’Institut a adopté une stratégie de consolidation de la place du Tifinaghe qui s’est traduite par son réaménagement, sa standardisation, sa normalisation ISO-UNICODE, son introduction dans le système scolaire marocain, son intégration dans les nouvelles technologies et ce afin de lui permettre de remplir à terme ses nouvelles fonctions étant donnée que l’amazighe est une langue officielle à côté de la langue arabe.

Tifinaghe et les Arts plastiques
Cette année, la célébration du quatorzième anniversaire de la reconnaissance officielle du Tifinaghe s’inscrit dans le cadre de la présentation du riche parcours de cette graphie, des acquis réalisés depuis sa normalisation en 2003, en matière de sa promotion et les nouveaux horizons qui lui sont ouverts, compte tenu des exigences constitutionnelles, sur les plans éducatif, technologique, créatif et symbolique.
Au programme de la manifestation,qui se voulait festive et conviviale, communications et projections de films ont été programmées par l'Institut,pour cette journée devenue un RDV incontournable dont on peut citer d'intéressantes communications : "Aperçu archéologique sur les inscriptions amazighes rupestres" du chercheur Abdelkhalek Lemjidi ,Omar Boukrim , a été parmi les premiers à être formé pour enseigner  la langue tifinaghe, nous a présenté  "Lecture et écriture du Tifinaghe dans l’école marocaine "."Tifinaghe dans le paysage public " est une rétrospective  présentée par le chercheur Mohamed Moukhlis.Quant à l'artiste Moulid Nid Ouissadan ,qui nous vient de la ville Taliouine présenta "Tifinaghe et les arts plastiques ".Une très belle invitation à faire le voyage et découvrir les ateliers  de Moulid mais avant, cet agréable interlocuteur invitera toutes les personnes présentes  au vernissage de son exposition, "écritures graphiques" qu'il accompagne par des réflexions et citations connues. L'exposé au sein de l'institut même.Et cette journée commémorative se terminera par la projection du film "Tifinaghe dans le numérique" et un grand cocktail offert par les organisateurs en guise d'hospitalité et de bienvenue.
Enregistrer un commentaire