ACCUEIL

dimanche 14 mai 2017

MAYA Moroccan Association of Youth’s Access Alumni

200 mots anglais pour « La Paix »
Phot@MAYA


Ils sont 28 étudiants, venus d’Agadir, d’Inezgane et d’Aït Melloulqui qui se sont concurrencés afin de trouver l’orthographe exacte d’environ 200 mots anglais, des mots tels que coexistence, philanthropie ou encore extrémisme, génocide, qui étaient dédiés au thème de ‘la paix et la guerre’. Cette compétition internationale d’orthographe anglaise s’est déroulée au complexe culturel de Aït Melloul par MAYA Moroccan Association of Youth’s Access Alumni. 
MAYA a non seulement contribué au développement des compétences de communication internationale des étudiants locaux, mais elle a également permis aux étudiants compétiteurs et à l'audience d'avoir l'opportunité de réfléchir sur la valeur de la paix en collaboration avec son partenaire international, International Peace Youth Group (IPYG), une organisation internationale de jeunes avec qui elle partage la même vision de l'engagement des jeunes dans la construction de la paix.
Soutenus par le lycée Saada et le campus universitaire de Aït Melloul, Omar Bourass, président de l’association de parents et professeurs  du même lycée indiquera « Aït Melloul est une petite ville et est connue pour ses ethnies multi-culturelles comme les amazighes et le peuple du Sahara. Tous ces éléments ont permis l'adoption de cultures ou langues étrangères. Nous ne voyons pas ce genre de compétition ici à Aït Melloul ou à Agadir, malgré le fait que nous ayons de brillants étudiants en langue anglaise dans la région. Toute une liste de vocabulaire sur la guerre et la paix a spécifiquement été faite pour encourager les jeunes et adolescents à s'engager pour la construction de la paix et qu'ils puissent aussi commencer à lire et à analyser les moyens d'amener la paix dans le monde.''
 Une vidéo de félicitations de IPYG délivre le message que la communauté internationale ne devrait pas laisser des mots tels que ‘réfugié’, 'génocide' et 'massacre' à la génération future, mais plutôt des mots lumineux comme 'paix' et 'harmonie', en travaillant sur comment mettre fin aux guerres et conflits qui bafouent complètement les droits humains.
 MAYA compte continuellement introduire le mouvement international de jeunes pour la paix. De son côté,IPYG avec ses associations de jeunes partenaires de part le monde répandent une culture de paix à travers des mouvements pour la paix comme avec des marches, des séminaires, des camps pour les jeunes ou des projets d'arts urbains. 



Enregistrer un commentaire