ACCUEIL

dimanche 12 mars 2017

Femmes et vie politique au Maroc


Femmes et vie politique au Maroc, pourquoi doit-on militer d’avantage!
Phot@JFFM
 Certainement que le succès sans démocratie est impossible et la démocratie sans les femmes est impossible.Oui le champ politique marocain reste majoritairement masculin et une meilleure représentation des femmes aux mandats électifs et aux postes de décisions tarde à venir  en dépit des mécanismes institutionnels et législatifs en matières de droits des femmes.www.actuelles.ma


A leur tête, l’article 19 de la Constitution de 2011 qui appelle à la consécration formelle de l’égalité entre  l’homme et la femme, les articles 6 et 31 qui oeuvrent à l’introduction de l’égalité substantielle. Les articles 30 et 146 qui incitent à la parité dans la participation politique des femmes, sans oublier de citer les engagements internationaux  du Maroc en matières des droits des femmes.
Une étude « Evaluation des mécanismes de promotion de la représentation politique des femmes au Maroc »initiée par Jossour-Forum des Femmes Marocaines en partenariat avec la Fondation Friedrich Ebert Stiftung  est programmée entre les mois février et septembre 2017, pour une approche participative et qualitative également pour diagnostiquer la représentativité politiques des femmes 2015-2016.

La trentaine de participantes, élues, conseillères, militantes, chercheures et témoins venues des régions du centre et du sud du pays qui se sont retrouvées durant deux journées  à Rabat,sont toutes unanimes sur le fait que le niveau actuel de représentation politique des femmes est incompatible avec le principe constitutionnel de l’égalité entre les sexes bien que le contexte national est favorable. Entre le partage de leurs expériences personnelles, leurs vécus, et leurs compétences, leurs points de vue ont été  mis à contribution dans l’évaluation des différents mécanismes .Plusieurs propositions et recommandations, pour de nouveaux mécanismes et de bonnes pratiques pour une représentativité en faveur de la parité en politique selon l’esprit de la Constitution de juillet 2011 se sont formulées en :
Mécanismes et pistes d’action
En dehors des quotas, plusieurs autres mesures sont envisageables pour renforcer la place des femmes et garantir une meilleure représentation dans la vie politique  a commencer par instituer l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination (APALD) et introduire la parité dans toutes les institutions et organisations quelles soient publiques ou privées (gouvernement, parlement, syndicats, chambres professionnelles, entreprises. Gendériser les politiques publiques pour remédier aux inégalités de genre dans tous les secteurs et prévoir l’alternance femme/homme dans les listes électorales des conseils régionaux, préfectoraux et provinciaux et des conseils des communes soumises au scrutin de liste .Augmenter le nombre de sièges réservés aux femmes dans les communes soumises au scrutin uninominal.
 Réseauter et travailler en réseautage !
Les partis politiques  sont appelés à protéger les femmes au sein de leur parti politique et doivent garantir la pleine égalité entre hommes et femmes et gendériser les mandats électoraux pour un égal accès aux fonctions électives et une meilleure participation politique des femmes .Accompagner et renforcer les structures du leadership des femmes au sein des partis politiques en mettant en place des mécanismes et des critères de progression à l’intérieur des partis politiques 
Mme Oufaa Benabdenbi supervisera  l'étude
Au niveau de la société civile et la société marocaine , il faut diffuser les valeurs Egalité et Equité dans la société, multiplier les efforts pédagogiques et de sensibilisation de la jeunesse marocaine et agir au niveau de l’éducation pour une meilleure prise de conscience de la nécessité d’une démocratie paritaire .Les femmes élues  doivent travailler en réseautage au niveau des Conseils élus régionaux et communaux , assurer aux femmes élues régionales et locales des cadres d’expression et d’échange ,former et renforcer les capacités de leadership interpersonnel et organisationnel des femmes élues .


Enregistrer un commentaire